Longtemps le Beaujolais et ses vignobles furent protégés par la Vierge Marie et quelques saints du calendrier parmi lesquels on n’omettra surtout pas de citer Vincent, un diacre de Saragosse, martyrisé au IVe siècle et devenu le patron des vignerons.
Les traces de ces anciennes dévotions sont toujours bien présentes dans le paysage sous la forme d’une kyrielle de chapelles qui présentent de multiples visages : modestes édicules perdus au milieu des vignes élevées par des générations de vignerons dévoués (Saint Pierre à Charentay, Saint Claude à Cogny ou encore Les Rues à Arnas). Chapelles privées des châteaux, témoignant de l’opulence autant que de la piété des familles (Nervers à Odenas, Pougelon à Saint Étienne les Ouillères, Plantigny à Denicé…). Chapelles des hôpitaux, à Beaujeu, Belleville, ou Villefranche… Sans oublier bien entendu Notre Dame de Brouilly, dites parfois Notre Dame aux raisins, qui fut longtemps le but d’un pèlerinage aussi important que les plaies qui s’abattaient sur le vignoble étaient nombreuses.

Janine Meaudre et René Boncompain ont relevé la gageure de toutes les visiter et d’en faire une recension aussi complète que possible. C’est l’occasion pour eux de nous entraîner dans une visite particulièrement originale de notre région.
Alors n’hésitez pas une seconde et suivez les guides.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapelles en Beaujolais – René Boncompain et Janine Meaudre – 25€ – Éditions du Poutan – Nov. 2016.
Disponible en librairie

Livre – Chapelles en Beaujolais (Ed. du Poutan)

Vous pouvez utiliser ces HTML onglets et attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>